Accueil > Bien dormir > L’impatience musculaire, un élément perturbateur du sommeil

L’impatience musculaire, un élément perturbateur du sommeil

L’impatience musculaire, un élément perturbateur du sommeil

Pendant la nuit, vous sentez des fourmillements, des picotements et une envie de bouger votre jambe. C’est l’impatience musculaire, une des causes les plus fréquentes qui empêchent de bien dormir. Les traitements et les astuces naturelles suivants contribueront aux soulagements de ce type de trouble.

Qu’est-ce que l’impatience musculaire ?

L’impatience musculaire ou le syndrome des jambes sans repos touche environ 8% de la population adulte. Les femmes sont souvent les plus sensibles que les hommes. Il s’agit d’une sensation gênante que la personne peut sentir au niveau des jambes et quelques fois au niveau des bras. Elle se manifeste souvent le soir ou pendant le sommeil. Ces troubles sont dus à une position immobile des membres durant le sommeil. Ce qui provoque des picotements et des fourmillements indésirables. La personne concernée a une envie irrésistible de bouger ses jambes.

Traitement médical de l’impatience musculaire

Ce trouble empêche certaines personnes de bien dormir et incite parfois à se lever au beau milieu de la nuit pour bouger ses jambes. Dans ce cas, un médecin vous conseillera de prendre des benzodiazépines pour permettre aux muscles de se relâcher et de l’analgésique pour calmer les pénibles sensations. Si les médicaments s’avèrent inefficaces, l’antiparkinsonien possède également des propriétés qui peuvent alléger les impatiences musculaires, mais prenez toujours l’avis de votre médecin.

Les astuces naturelles

Pour soulager ce genre de trouble, vous pouvez tourner vers les méthodes naturelles. Parfois une astuce simple peut être une solution magique pour atténuer les désagréments. Optez pour les massages, avec un peu d’huile essentielle massez-vous doucement les jambes pour relaxer les muscles. Un bain chaud aide aussi à diminuer les sensations embarrassantes. Au moment où vous êtes face à un besoin incontrôlable de bouger les jambes. Il est inutile de résister à cette envie, marchez un peu en bougeant et en pliant les jambes. Dan votre menu, priorisez les aliments riches en fer, magnésium, vitamine et calcium.

Afin d’éviter que les symptômes ne s’aggravent, limitez la consommation des boissons alcoolisées, du café, du thé et arrêtez de fumer. Les excitants engendrent des effets néfastes sur les muscles et les nerfs des jambes.

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.